Jump to content
Hex@gones
Sign in to follow this  

AS Monaco - OL


matth69075
  • Date & Heure : 08/09/2019 08:45 PM Score : 0 - 3 Auteur(s) : Etienne

Nouvelle saison, nouveau coach, nouveau directeur sportif, déplacement sur la côte d’Azur au mois d’août avec un adversaire coriace et prestigieux, tout s’annonçait au top pour démarrer l’année.

 

J’avais quelques appréhensions après les matchs de préparation mais toute personne qui aime le foot sait bien que la compétition n’a rien à voir avec des matchs amicaux à la con qui nous rappellent à quel point l’été c’est long sans vrai foot !!

 

On avait décidé de s’offrir un weekend prolongé avec ma copine où le match serait le point d’orgue. Comme d’habitude, on quitte Paris en TGV et, après une nuit  dans cette horrible ville qu’est Marseille (bon, j’avoue ça dépends des coins, mais les abords de la gare quel enfer), on a filé à Nice le vendredi matin.  Comme on l’espérait, on est arrivé sous un grand soleil en fin de matinée alors le rosé et les bières n’ont pas fait long feu et on a profité de la mer en affichant nos couleurs sous les regards amusés des touristes et de gamines qui montraient leurs seins - pour mon plus grand plaisir.

 

Fin d’aprem, on se dit qu’il est pas question de donner des ronds au paradis fiscal et on fait le plein de boissons et bouffe en France avant de prendre le TER vers Monaco, déposer notre petit sac de voyage dans un logement à la con accessible à pieds depuis le stade (mais côté France, encore heureux) et on file au Louis II. On a trop trainé à la plage, pas le temps de reprendre un verre et on doit même courir un peu pour être à l’heure à la distribution des places…

 

Sur chemin, énorme tension ! Des « ultras » de 16 ans de Monaco nous sortent un incroyable « on va gagner, vous êtes nuls ! ». Ouch. Quelle provoc’. J’étais mort de rire tellement ils avaient la gueule du fils à papa, on peut vraiment pas faire plus cliché. Au final c’était marrant, on s’est souhaité bon match et on a filé au lieu de rdv des hexagones.

 

Entre les voitures de luxe et les « supporters » britanico-russes, on repère vite nos amis lyonnais autrement plus alcoolisés que la moyenne, et on se rend compte que notre picole de l’après-midi ne fait plus le poids par rapport aux autres hexas… Tout avait l’air de bien se passer, l’excitation du match montait doucement jusqu’à ce qu’on voit que les condés monégasque font comme ces putains d’espagnols : fouille avec chien !

 

Honnêtement j’y vois pas de souci puisqu’on ne trimballe rien mais j’ai une copine qui vient d’un pays où le chien n’est pas du tout le meilleur ami de l’homme et la moitié de sa famille s’étant déjà fait gnaker pour un rien, elle panique dès qu’un chien l’approche. On a essayé de négocier avec les flics qui la voyaient presque en larmes mais rien n’est plus chiant qu’un maître-chien et à qui on dit qu’on a peur des chiens : ce con va toujours te répondre « non mais il est gentil lui » ! Mais merde ! On te demande pas si c’est gentil quand on a peur d’un truc !  Tu te vois dire au gars qui a peur des araignées, « non mais cette araignée elle est gentille, n’aie pas peur. » ?

 

Bref Mouna prend sur elle et, malgré son stress, elle est assez motivée pour voir ce que vaut l’OL de Sylvinho et passer devant ce gros clebs. Le parcage est trop loin du terrain et encore aux 2/3 vide à 10 mn du match, je me demande ce que font les Bad Gones et Lyon 1950 car je ne vois aucune bâche, puis finalement ils arrivent en masse, les premiers plutôt discrètement puis les autres bruyamment et solennellement pour marquer le coup d’envoi des 10 ans du groupe. Sympa.

 

L’ambiance monte sur le corner et BIM Dembelé la met au fond ! Le parcage explose et enverra du lourd pour faire un sacré bruit tout au long de ce match qui réponds à toutes les promesses : efficacité, discipline tactique, état d’esprit sur le terrain et ferveur en tribune ! Quel kif ! Quel changement brutal ! On veut pas s’emballer mais… oh merde, on s’emballe quand même : voir Traoré avec cet envie ça fait un vrai choc, revoir Aouar s’éclater au milieu, Lopes chaud comme jamais, et des recrues convaincantes c’est tellement plein de promesses ! Il nous faudra une triste défaite à Montpellier un mardi deux semaines plus tard pour remettre un peu de doutes à cette euphorie, mais la saison s’annonce top.

 

Sur le chemin du retour après le match, on recroise les gamins de la banlieue monégasque mais il y en a déjà un qui a troqué son maillot rouge et blanc pour un maillot de l’OM… Le jeune footix nous fait un éloge déprimé et ennuyeux d’Aulas en craignant pour la saison de l’autre olympique, on prend même pas la peine de le consoler et on part se coucher heureux de ce début de saison et motivés comme jamais pour suivre les gones chaque fois qu’on le pourra !

 

Etienne

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.



Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...