Jump to content
Hex@gones
Sign in to follow this  

Nancy - Lyon


HEX@GONES
  • Date & Heure : 01/14/2006 05:15 PM Score : 0 - 2 Auteur(s) : fafa76

Le dep chez les copains des Messins

 

Pour cet épisode qui s’annonce glacial, les Hex@ se donnent rendez-vous dans la capitale de la Francie et optent pour le déplacement en train. Les forces en présence sont Goonny, Exilé17, Ian, MasterGone, Fafa76, Rays et Titouplin qui a failli louper le train mais évite la catastrophe grâce à un beau sprint. Gilkman, July et Nel nous rejoindront directement au stade, optant pour le train de 14h. Sans chercher à réunir nos places réservées, évidemment éparpillées aux quatre coins du convoi, nous rejoignons directement la partie avant, estampillée Deutsche Bahn, dont les sièges vides nous tendent les bras.


Les déplacements en train se résument à une lecture philosophique comme So Foot, Paris Match ou autre torchon national ; d'ailleurs Vincent Duluc est dans le train, aperçu au départ sur le quai. Les parties de coinche s'organisent autour de quelques bibines qui bien sûr ne loupent aucun déplacement. Le contrôleur est un peu étonné de nous voir ingurgiter ce petit déjeuner aux céréales, m’enfin, il file avec l’air de qui en a vu d’autres !


Nous arrivons à Nancy peu avant 14h et débouchons de la gare pour tomber sur... Guy Roux et Alain Perrin, qui tracent en nous mettant un vent puissance dix ; en même temps, on imagine que s’ils s’arrêtent, ils en ont pour des heures ! Nous tombons ensuite en arrêt devant un building, qui se révélera être la tourtière, ben oui, l’immeuble Thiers, donc la tour Thiers, et donc... De là, guidés par le plan fourni par la pie d’Exilé17, nous nous dirigeons vers la place Stanislas. Toute dorée et fraîchement rénovée. Nous ne manquons pas de poser pour la postérité aux pieds de Papa Stan, la statue du duc et bienfaiteur de la Lorraine pour les cancres, sous les yeux ébahis des badauds. Dans les rues adjacentes, on se dirige vers un Bouchon lyonnais, théoriquement sis dans le coin, afin de commander une table pour la soirée mais à la grande stupeur de notre guide du routard alias Exilé, le Bouchon Lyonnais de Nancy est fermé. On se rabattra donc sur le resto d'en face..


En attendant, nous allons déjeuner chez Maître Kanter, car il est 14h et ils sont les seuls à servir... Nous sommes accueillis chaleureusement dans cet endroit cosy malgré la bonne blague du patron qui voulait qu'on lui échange l'écharpe de Lyon contre celle de Nancy. Après réflexion la réponse fut négative. Nous allons déguster les mets locaux autour bien entendu d'une bonne bière. Le Nancéen se révèle sympathique mais un peu enclin à raconter sa vie.


On ressort le ventre plein et direction le stade Marcel Picot, match à 17h15 , merci Canal+. Nous devons parcourir plusieurs kilomètres, suivant la foule pour découvrir que, naturellement, le parcage est de l’aut’côté. Exilé17 doit factionner devant le guichet pour attendre la seconde partie du groupe (dont il détient les billets), commençant à geler tel un vulgaire guetteur de quatorze.


Le parcage est rempli convenablement et il faut donner de la voix pour se réchauffer car la température est proche de zéro... par en-dessous ! Les locaux se sont vu distribuer une avalanche de drapeaux rouge et blanc, mais la maîtrise lyonnaise leur donne peu d’occasions de s’enflammer. L’OL assure l'essentiel en remportant cette rencontre 2-0 sur des buts de Caçapa et de Fred.


A l’issue de la rencontre, le débat fait rage : à pied ou en tram ? Exilé17 et MasterGone, un peu nerveux, décident de se détendre en optant pour la solution sportive et tracent dans la nuit, malgré un froid qui descend doucement sous les –5°. Finalement, ce n’est qu’à quelques encablures du but que le tram contenant le reste du groupe les dépasse ! Le groupe se retrouve au restaurant, amputé de Gilkman.


Le groupe va assurer l'une des plus belles performances collectives en ayant une addition de 590 € soit l'addition la plus élevée toute table confondu. On remerciera bien sur Ian pour sa tournée de mirabelle.


On repart par le train de nuit et nous repartons de la lorraine avec nos sabots.

 

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.



Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...