Jump to content
Hex@gones
Sign in to follow this  

Bordeaux - Lyon


HEX@GONES
  • Date & Heure : 09/17/2005 05:15 PM Score : 1 - 1 Auteur(s) : Ian9791

Le dep’ chez les potes à ceux qu’on rencontre lors des derbies

 

>> Une contribution de Ian9791

 

Une semaine que ce dep’ se prépare, qui annonce une série impressionnante (Lens, Nantes, Rosenborg, Rennes). Nous sommes plusieurs Hexas à partir de Paris à divers horaires par le train. Avec Goonny, je suis le premier à partir avec le train de 7h25. Rendez-vous compte. Un samedi matin. Si c’est pas malheureux…tout ça grâce à « la chaîne cryptée ». Mais passons. Nous rejoindrons notre chère Delf, RS Atlantique de grand mérite, en gare de Bordeaux St Jean après 3h de voyage comme vous en rêvez dans le TGV : pas de bébés, pas de pipelettes, juste des gens qui pioncent. OK, on a eu un ronfleur, mais c’est bien un moindre mal.

 

A peine arrivés nous filons chez papa et maman Delf, qui nous attendent déjà avec l’apéro. Encore tout pleins de sommeil, mon compagnon (que je ne renommerai plus pour de sombres raisons politiques) et moi-même commençons à dévorer les chtis biscuits et goûtons au « lever de soleil » préparé par notre hôtesse. Nous recevons et passons les premiers coups de fils de la journée, histoire de retrouver les autres hexas de la partie en ville. Direction…le Bureau ! Je pense que cette énième chaîne de restos sera notre QG pour la saison à venir. Mais il est difficile de succéder à la TMK (Taverne de Maître Kanter), et je ne suis que partiellement enthousiasmé par le menu. Alors que nos rangs se sont grossis de Titouplin, du Delf brother et de l’inénarrable Jacquot, tout le monde se précipite sur les valeurs refuge : Flammes ou truc-frites. Courageusement, pour bien débuter ma 26ème année ( :8): ), je prends le welsh, plat traditionnel gallois. Le service est extrêmement décevant, ce qui permet à Jacquot de tenir son rang de chacal, en faisant un brin de causette avec nos voisines, mortifiées par la lenteur à laquelle arrivent les plats. Personnellement, j’étais mortifié de ne pas pouvoir toucher à leurs deux demi-salades géantes qu’elles avaient juste entamées. Sur ces entrefaites débarquent Mastergone et Mlle M, débarquant de Montpellier.

 

Nous finissons le repas en nous disant que l’après-midi va passer bien vite : déjà 15h, il va falloir se rendre au stade. Après un dernier échec auprès de la patronne pour voir OL TV diffusé sur l’écran géant du resto sur une suggestion du Jacquot, j’obtiens quand même les filles de la Fed Cup. Nous avons une pensée pour Julyc28 qui est actuellement dans les gradins de Roland Garros, et qui doit s’emmerder sec ( ;-) ). A la fin du repas, Titou a une délicate attention pour moi : un cadeau ramené de … Corée ! Rassurez-vous, vous en aurez tous un (:-p). Nous sortons sur la place Gambetta et nous mettons en marche direction le stade Chaban Delmas. En passant, un petit tour à l’hôtel (c’est sur le chemin) pour les étourdis qui ont oublié ce qui se passe après la digestion.

 

Nous arrivons aux abords du stade, et sommes assez prudents avec nos couleurs, que nous dissimulons un peu. L’entrée visiteur est accessible par la rue qui ne peut avoir d’autre nom que « la rue du Mc Do ». Avec la foule, nous nous sommes un peu éparpillés…mal nous en a pris car c’est au moment ou certains ont déjà pénètré dans la rue du Mc Do qu’un bus des transports en commun encadré par des voitures de police amène une trentaine d’indeps lyonnais, qui n’étaient pas attendus. Les bus des BG et Lugdus sont également pris dans ce piège : un groupe de bordelais arrive très vite, et tout ce beau monde est coupé en deux par des cordons de CRS. Quelques invectives, de l’impatience, des gens qui poussent, qui se posent des questions, un semblant de bagarre qui démarre côté lyonnais avec les forces de l’ordre…malheureusement c’est aussi ça le foot. Les indeps rentreront et seront parqués en bas des tribunes. Nous nous retrouverons finalement tous ensemble au guichet visiteur grâce à notre bon sens et notre capacité de persuasion habituelle. C’est bien organisé à l’entrée, il y a une consigne, et personnellement je tombe sur un mec très sympa pour la fouille, ce qui m’a fait plaisir. On nous envoie d’abord en bas mais au fur et à mesure que les bus rentrent, nous nous installons tous en haut, le match a déjà commencé que nous saluons encore les sups qui arrivent de Lyon.

 

L’ambiance au cours du match fut inégale, avec de bons moments de chants mais aussi beaucoup de stress au cours de la rencontre qui peut expliquer les moments de relatif calme, mais le parcage n’était pas plein non plus. Du côté Bordelais un beau Tifo des marines et blanc, mais pas l’impression d’une ambiance de folie, les cris se perdant quelque peu dans un stade très ouvert et soumis aux rafales de vent. JTABG, venu avec les bus, n’est pas le dernier a admirer le hold-up de l’OL : de nos tribunes nous voyons sereinement défiler les penalties et expulsions non sifflées (toutes côté bordelais :D ) et les cartons jaunes côté Lyonnais. 3 changements, un but, merci monsieur Houllier. Un léger moment de panique, car la bâche Hexa fraîchement repeinte a été déchirée à l’angle, et c’est la fin du match avec un point qui vaudra très cher, sur le plan comptable et en alimentant les polémiques.

 

Nous replions les bâches et les écharpes et sortons dans la rue, en passant discrètement par le Mc Do, sans avoir trop le temps de palabrer avec ceux qui ont fait le déplacement « éclair ». Le temps de retourner en ville (en passant par l’hôtel, cela va de soi) et il fait déjà bien sombre. Puis nuit noire quand, l’estomac dans les talons, nous constatons que Delf n’est pas prophète en son pays : elle nous a promis un restaurant du crû, La Soupe aux Choux, et nous marchons depuis un moment sans le trouver ni nous décider sur un autre. Nous avons cependant le temps de prendre une photo devant le superbe paquebot ancré sur le quai de la Garonne, avant de faire demi-tour, puis tourner 3 fois à gauche avant de repérer enfin le panneau nous annonçant le restaurant : il existe bel et bien !

 

Nous nous remplissons l’estomac, pour sûr, dès la mise en bouche avec une soupe aux choux à volonté. Titou en prendra bien 5 assiettes. Quelques bordelais revenant du match sont à une table non loin de nous, et tentent de calmer leurs aigreurs, ce qui n’est pas évident quand le serveur leur annonce que nous somme lyonnais ! A retenir de ce repas, il y a le bastiau de charcuterie, qui peut lui aussi constituer un repas complet, le petit frère de Delf qui ne peut pas manger son saumon sans son demi-citron, les très bonnes pièces de bœuf, les crèmes brûlées complètement ratées, deux fois, et enfin la roue de la fortune en sortant, qui permet de gagner une bouteille de vin offerte lors du prochain repas, sympa !

 

Egayés par le vin, bien fatigués par cette journée bien remplie, je rentre à l’hôtel avec Titou et Jacquot. Nous laissons Delf raccompagner son ours domestique, tandis que Mastergone se prépare à un retour de nuit vers Montpellier. Jacquot essaye de me convaincre de participer au déplacement du lendemain à Sainte-Memmie, mais il ne se rend pas compte de l’état dans lequel je suis, en petits morceaux véritablement. Je n’ai pas la force de lutter contre le sommeil, c’est dommage car après un Valence-LaCorogne diffusé à la télé de l’hôtel, il y avait 100% Girondins qui s’annonçait sulfureux. Titou le noctambule en tirera bien plus de leçons que moi.

 

Le lendemain matin, c’et pour moi grasse matinée, errements dans les rues de Bordeaux, et un petit crochet par Pessac pour aller voir des (vieux) amis (très âgés). J’ai une pensée pour les excités qui se sont levé à 7h du matin un dimanche ( !!! )  pour aller supporter les filles de l’OL, qui le méritent bien. Le CR est déjà paru je crois, avec de superbes photos…vous pouvez enchaîner par celles-ci ;-).

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.



Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...