Jump to content
Hex@gones
Sign in to follow this  

Monaco - Lyon (finale)


HEX@GONES
  • Date & Heure : 05/05/2001 08:45 PM Score : 1 - 2 (ap) Auteur(s) : Indy

Eh oui, cette fois n'est pas coutume, je ne parlerai pas d'un déplacement, mais d'une réception puisque Titouplin et moi habitons Paris !
 
Alors cette réception a été un gros, gros travail de 2 semaines, voire 3, vu que l'on organisait ça avec les Hex@gones, nouveau groupe de supporters réservé principalement aux supporters exilés aux 4 coins de France et du monde.
 
Travail de longue haleine puisque nous étions 5 à organiser tout ça : Gaël qui s'occupait de la réservation des places avant de partir au soleil (bah oui, il a loupé la finale !), Scott et Deftones qui se chargeaient de la distribution des places pour les Hex@gones et Niko d'Allemagne et moi qui nous occupions de gérer toute la logistique de cette journée de folie (pique-nique, accueil des Hex@gones sur Paris, réservation des bars, négociation avec les patrons, tracts, banderolle, etc.).
 
2 semaines passées au téléphone entre chaque membre organisateur (perso c'était entre 3 et 4 coups de fils par jour en Allemagne avec Niko), passées à répondre à des mails nous demandant comment on s'organisait pour samedi, dans quel bar on se retrouvait, à quelle heure, quel métro fallait prendre pour aller à tel ou tel endroit... Pppfffffff..... On est content quand ça s'arrête !
 
Vendredi soir, des prémices d'excitation pour cette mémorable finale se font sentir puisque Titouplin venait chez moi pour faire encore et encore des confettis, et ce, jusqu'à 3h du matin. Raph est très optimiste et parle de 7 buts : 6-1 ou 4-3 pour Lyon, je dis alors : "Ils vont encore nous faire le coup de gagner dans les 5 dernières minutes !". Bon, il faut quand même dormir, Raph rentre chez lui et ce fut une nuit très, très courte. Lever à 9h15 après un sommeil agité. Amélie (meli sur le forum C de l'OL - www.olympiquelyonnais.com/1/10.asp ) me rejoint vers 10h et nous faisons encore et toujours des confettis. 
 
On a organisé un pique-nique chez moi (prévu en cas de pluie) pour ceux qui arrivaient de Lyon ou d'ailleurs, de 13h à 16h. Là nous découvrons le T-shirt Hex@gones Collector fait exclusivement pour la finale par Niko d'Allemagne, un magnifique T-shirt Pique-nique agrémenté de bière allemande (merci Niko, même si je n'ai pas pu y gouter !), de beaujolais et de pineau des Charentes (merci Exile, même je ne l'ai pas gouté non plus !). D'ailleurs, je n'ai pas eu de dessert non plus !!! Ca c'est trop injuste ! (calimero) Sacré section Hex@69, c'est votre ffôôôôttteeee !!!!!! Si j'étais pas allée vous chercher à Porte de la Villette, j'en aurais eu !!! bon le principal, c'est qu'ils soient arrivés !
 
Nous ne pouvions participer à la préparation des animations car un quota avait été décrété par la sécu et ce furent seulement quelques 90 BG, LL et Nucléos qui purent élaborer ces magnifique tifos (voir le résumé de leur journée sur le site des LL : www.lugdu93.com).
 
A 16h, départ vers République à environ 40 personnes. Un bon petit groupe qui chante bien, entame un "Qui ne saute pas" dans le wagon. Comme le dit si bien Nessie69 (du forum Hex@gones du site de l'OL), un "Qui ne saute pas" qui manque de faire dérailler le métro.
 
Arrivée en fanfare à la Taverne de Maître Kanter où les autres déjà présents nous attendent depuis 3/4 d'heure déjà. Accueil magnifique, Paris résonne rouge et bleu et les supporters sortent de toutes parts : des rues, des métros, des fenêtres, des voitures, partout, tout Paris est Lyonnais !
 
Une fois arrivés, Scott, Nessie69 et Deftones se chargent de la distribution des places. Merde, problème ! Jérome, un Hex@gone venant de Suisse n'était pas sur la liste... Ni une, ni deux, nous voilà téléphonant de toutes parts pour tenter de dégoter une place avec les Lyonnais. Nous réussissons à joindre le responsable sécu de l'OL qui nous dit de lui retéléphoner en arrivant au stade. Ce ne sont pas 70 personnes à la taverne, mais une bonne centaine de personnes qui sont venus nous retrouver. On boit quelques bières pour les gars (+ Aline d'EspritOL) et des jus de fruits pour les nanas, le célèbre Dominique Blanchard nous rejoint et zou ! Pis zut ! On a oublié la bâche chez moi ! On décide d'aller la chercher pendant que les autres iront au SDF. Mais je dois voir le responsablke sécu de l'OL pour la place qui manque. Du coup, c'est Raph, Celtgv74 et Ludo qui s'y collent (merci à eux !). Nous v'là partis pour le Stade de France à 18h.
 
Zut ! Une manif pour les kabyles (scusez l'orthographe si jamais y a faute !) nous empêche de prendre le métro à République, et c'est donc une colonie de 100 supporters qui se rend à Oberkampf (station de métro suivante). Ensuite, métro et RER. On chante, on tape sur le métal des escalators en guise de tambours, on saute ("Qui ne saute pas") et on rit.
 
Quelques touristes parisiens sortent des trucs débiles style : 
"Laisse les passez chéri !" (une femme à son mari)
"T'approches pas Jérome !" (une femme à son gosse)
"J'suis pour Lyon les gars !" (un parisien tentant vainement de cacher son écharpe)
 
D'autres se prennent au jeu et rit de l'ambiance de folie qui régnait dans le RER. Arrivés au Stade de France, les Lyonnais retrouvent leur père, leur copine sur l'esplanade et hop c'est parti pour le SDF.
 
Tout le monde rentre dans le stade excepté Jérome, Nessie69 et moi. On attend 1/2 heure. Là, Niko d'Allemagne nous rejoint et nous annonce qu'il a des places. Cool, pas besoin d'attendre plus longtemps ! On part chercher les places au Quick (oh, Indy arrête la pub !) et on rejoint les autres.
 
Le stade est déjà plein et les Lyonnais chantent déjà une heure avant le match (on dira qu'c'était pour s'échauffer la voix !). 1/2 heure avant le match, Aline, Miss Gones et moi distribuons les confettis confectionnés avec amour (plus de 10 sacs) et des cotillons qui ont été dispatchés dans toute la tribune B du SDF. On a ensuite droit à la diffusion d'un reportage sur l'arrivée des Lyonnais à Paris. Annonce des joueurs 1/4 heure avant le match : on scande les noms des Lyonnais, on siffle celui des Monégasques. Le SDF est rempli de Lyonnais et le speaker devait être pro-lyonnais tant il parlait de nous.
 
Après ça, acclamation lyonnaise à l'entrée des joueurs et magnifique tifo : 1er organisé par l'OL et 2ème et 3ème étages par les BG, LL et Nucléos. Plein de confettis partout et une ambiance du tonnerre !
 
Le match fut plus que bof (c'est mon avis, m'en veuillez pas !) de la part des 2 équipes. Jeu passable, quelques belles accélérations des 2 fronts.
 
A la mi-temps, me voilà partie avec quelques Hex@gones vers les LL. La raison du plus fort est toujours la meilleure, l'OL nous l'a confirmé samedi soir.
 
Après le 2ème but lyonnais, explosion de joie, rires, larmes, tout y était ! Rien à ajouter, entre l'OL et nous, c'est vraiment l'amour fou ! Doute, passion, colère, joie, euphorie, on l'aime notre OL !
 
La remise de la Coupe fut mémorable, Sonny tenant le trophée avec Florent, Jacquot brandissant la Coupe avec rage, Sonny dansant la samba avec un drapeau brésilien, Caçapa notre nouveau footix arborant avec fierté sa perruque bleu-blanc-rouge, Aulas faisant un tour d'honneur, la rage des supporters de ne pas pouvoir envahir le terrain, tout y était. Magnifique !
 
De même pour le superbe feu d'artifice pour les 3/4 du temps vert, mais on s'en foutait, on l'avait cette Coupe et rien ne pouvait nous ébranler, on l'avait gagné !
 
Branle-bas de combat après le match pour atteindre le bar QG des Hex@gones à Paris. En arrivant à 1h45, nous arrivames 1/4 d'heure avant la fermeture du bar. Tant pis pour nous, David, le patron a été clair : la moitié des Hex@ est restée dehors. Du coup, on sort et on se rend tous au Bastille, seul bar ouvert toute la nuit. Ouille, ça douille ! 61 F les 50cl de jus de fruit ! On s'en fout presque, on délire avec un supporter black qu'on ovationnait "Caçapa" à chaque fois qu'il passait devant nous. Bon délire malgré la fatigue. Vers 4h, la fatigue se faisant sentir pour certains, la plupart des Hex@ rentrèrent, sauf quelques irréductibles Hex@75 habitués des déplacements qui restèrent jusqu'aux premiers métros.
 
Le lendemain, chacun part l'un après l'autre et le calme revient dans cette ville pourrie qu'est Paris. Paris, illuminée un soir par des supporters lyonnais venus en masse encourager leur équipe pour gagner cette finale ! Fussent tous les matchs comme celui-là !
 
Indiana

Sign in to follow this  


User Feedback

Recommended Comments

There are no comments to display.



Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Add a comment...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.


×
×
  • Create New...